Association pour la Mémoire de l'Été 1943

En souvenir des Juifs de Saint Martin Vésubie, puis du Piémont en 1943 et de ceux qui les ont aidés

Notre association se souvient de l’époque où en France occupée du printemps et de l’été 1943, près d’un millier de Juifs étrangers venaient à Saint Martin Vésubie, dans l’arrière-pays niçois, placés en résidence forcée par les autorités d’occupation italiennes. Au milieu de 1943, c’était un havre de paix dans l’Europe en guerre. Comme ailleurs dans la zone d’occupation italienne, les Juifs étaient protégés des Allemands et de la police de Vichy.

Jusqu’à l’annonce de l’armistice de l’Italie avec les Alliés et la reprise par l’armée allemande des zones d’occupation italienne. Les Juifs, craignant le pire, s’enfuirent s’ils le pouvaient, à travers les montagnes voisines vers l’Italie. Dans un exode presque biblique, un millier de Juifs – hommes, femmes, vieux et jeunes, portant le peu qu’ils pouvaient – ont gravi les vallées et les cols du Piémont.

Hélas, les forces allemandes ont également rapidement occupé le nord de l’Italie. Quelque 350 Juifs ont été capturés et internés à Borgo San Dalmazzo, puis déportés à Auschwitz. Les centaines restantes se sont dispersées dans les montagnes et la campagne, aidées par les habitants, essayant de survivre jusqu’à l’arrivée des Alliés.

Objectifs de notre Association

L’Association pour la mémoire de l’été 1943 ( AME 43 du nom français) a été créé pour :

  1. Rechercher l’histoire des Juifs des Alpes-Maritimes pendant la Seconde Guerre mondiale, leur présence dans les Hauts-Pays des Alpes-Maritimes et dans le Piémont.
  2. Rechercher les histoires des personnes qui les ont aidés et promouvoir leurs actions.
  3. Collecter tout document se rapportant à ce sujet et à ses contextes afin de les conserver, les étudier et de les diffuser par n’importe quel moyen.
  4. Développer des activités pédagogiques destinées au grand public, aux enseignants et aux publics scolaires.
  5. Créer et préserver les lieux de cette mémoire, encourager leur visite et les activités mémorielles.
  6. Créer des liens intergénérationnelles, interculturels, interconfessionnels, nationaux et internationaux.
  7. Et d’une manière générale, organiser et participer à toutes manifestations ayant pour thème cette histoire et cette période dans le Haut Pays des Alpes-Maritimes

Actions clés

  • De participer à la Marche de la Mémoire chaque année, habituellement organisé en septembre, pour commémorer l’exode des Juifs de Saint Martin Vésubie en septembre 1943, à travers les montagnes vers l’Italie. En 2021 la Marche sera du Boréon au Col de Cerise (2550m), où l’on rencontre des participants qui remontent le versant italien..
  • De participer à la réalisation d’un espace muséal permanent au sein du Musée de Saint-Martin-Vésubie pour présenter les résultats de cette recherche.
  • De créer toute manifestation capable de promouvoir cette mémoire.